showbiz

P. Diddy nie les allégations d'agression, d'abus et d'agression sexuelle

Le rappeur de renommée mondiale Sean Diddy Combs, connu sous le nom de P.Diddy, a nié toutes les allégations de harcèlement, d'abus et de violence sexuelle formulées contre lui à la fin de l'année dernière par une plaignante nommée Jane Doe, rapporte People.

En réponse à la plainte déposée devant le tribunal mardi de cette semaine, l'équipe de défense de la star de la musique a nié les allégations selon lesquelles lui et son complice, Harvey Pierre, et un autre homme non identifié auraient agressé sexuellement Doen.

"Combs n'a jamais participé, été témoin ou participé à aucun des comportements illégaux allégués par le demandeur Doe", indique le document.

Pierre a également déposé sa réponse au procès, qui affirme qu'il n'a participé à aucun des événements allégués par Doe.

Le procès de Doe a été déposé en décembre de l'année dernière et était le quatrième consécutif contre Combs pour presque les mêmes allégations d'agression sexuelle.

Combs avait précédemment nié ces accusations dans un message qu'il avait publié sur le réseau social "x".

"Je n'ai fait aucune de ces choses qui sont alléguées. Je me battrai pour mon nom, ma famille et la vérité", a écrit le rappeur.

La réponse au procès, qui a été déposée mardi, est une réponse à l'une des quatre poursuites intentées contre P. Diddy par quatre femmes pour harcèlement sexuel, viol, trafic et drogue.
La première à poursuivre en justice fut son ex-petite amie depuis 10 ans, Cassandra Ventura, connue sous le nom de Cassie. Il est parvenu à un règlement privé avec elle un jour après qu'elle ait intenté une action en justice, dont les termes sont privés, et il a insisté sur le fait qu'il n'admettait en aucun cas sa culpabilité.
Le procès de Cassiet a ensuite été suivi de procès intentés par trois autres femmes qui ont formulé des allégations similaires, qui n'ont pas été retirées.