Curiosité

L'Américain a poursuivi la loterie après avoir appris que ses numéros gagnants étaient "affichés par erreur".

Un homme de Washington qui pensait avoir gagné un jackpot de loterie de 340 millions de dollars poursuit Powerball et la loterie de Washington DC, qui, selon eux, ont publié ses chiffres par erreur, rapporte la BBC.

Quand M. Cheeks avait soumis le billet à l'Office des loteries et des jeux (OLG), sa réclamation a été rejetée.

"Un des agents m'a dit que le ticket n'était pas gagnant et l'a jeté dans le panier", raconte l'homme.

Mais, M. Cheeks a pris ce ticket et a trouvé un avocat.

Il poursuit désormais la loterie en dommages-intérêts, à hauteur du jackpot Powerball, ainsi que d'intérêts, totalisant environ 340 millions de dollars.

"Erreur accidentelle"

Selon des documents judiciaires, Powerball et une société sous contrat avec la loterie, Taoti Enterprises, ont affirmé que la confusion était due à une erreur technique.

Dans des documents judiciaires, un employé de Taoti a déclaré que le 6 janvier 2023 – le jour où Cheeks a apporté son billet – des tests étaient effectués sur le site Web.

Ce jour-là, à titre de test, plusieurs numéros Powebarll ont été affichés, qui correspondaient à ceux de Cheeks. Mais ils ont été « accidentellement » publiés sur le site Internet, selon des documents judiciaires. Ces numéros sont restés en ligne pendant trois jours, jusqu'au 9 janvier.

Mais, selon l’employé de Taot, ces numéros n’étaient pas ceux qui avaient été tirés lors de ce tour de loterie.

Cheeks a déposé huit chefs d'accusation, notamment rupture de contrat, négligence, souffrance émotionnelle et fraude.

L'avocat de Cheeks, Richard Evans, a déclaré dans des documents judiciaires qu'après que les numéros gagnants aient été comparés à ceux de Cheeks, il "a droit au jackpot complet". Dans le cas contraire, Evans a déclaré que Cheeks devrait recevoir des dommages-intérêts pour « négligence grave » de la part de la loterie en définissant incorrectement les numéros de loterie.

Cheeks a déclaré qu'il espérait que "la justice prévaudrait", ajoutant que gagner à la loterie changerait sa vie et celle de sa famille.

La prochaine audience sur cette affaire devrait avoir lieu le 23 février.