Culture

"Lament of the Air" de Donika Rudi avec l'urgence pour l'air, première en Belgique

"Lament of the Earth" lors de la représentation à Pristina, en juin 2022

"Lament of the Earth" lors de la représentation à Pristina, en juin 2022

Il y a des années, avec l'œuvre "Lament of the Earth", la compositrice Donika Rudi entrelaçait les sons pour réfléchir sur la préservation de la nature en tant que réalité globale. Le message de l’œuvre était clair. Elle est encore renforcée par celle intitulée "Lament of the Air" (Lament of the Air) pour accordéon, qui constitue la deuxième œuvre du cycle "Lament...". La ville de Pelt en Belgique, où aura lieu la première le 19 de ce mois, est le point de départ de la transmission du message

L'œuvre "Lament of the Earth" présentée l'année dernière au festival d'art de l'espace public "HAPU" était pleine de deuil avec l'audio et la performance. La compositrice Donika Rudi entrelaçait les sons pour réfléchir à la préservation de la nature comme réalité globale. Le message de l’œuvre était clair. Elle est encore renforcée par celle intitulée "Lamentation de l'Air" pour accordéon qui constitue la deuxième œuvre du cycle "Lamentation...". La ville de Pelt en Belgique, où aura lieu la première le 19 de ce mois, est le point de départ de la transmission du message.

Pour l'œuvre "Lament of the Air", ce n'est qu'une sorte d'idée alors que l'œuvre du compositeur Rudi occupait le parc municipal de Pristina en 2022 par une fraîche nuit de juin. La présence de la nature est devenue intense avec les effets de l'installation sonore et de la performance. Des lamentations sur la terre et des appels à l’action se sont déroulés à travers des sons déformés et déformés.

Cette fois, l'accordéon de l'italienne Margherita Berlanda façonnera « l'image » de l'œuvre, ainsi que la musique électro-acoustique et électronique. La langue des signes joue un rôle important. Ils seront interprétés par Bruxhida Malshi.

La première aura lieu lors de l'événement qu'il organise  "IN SITU" pour le 20ème anniversaire de l'activité. L'événement basé en France est décrit comme une sorte d'écosystème qui rassemble des artistes avec le public, des programmateurs et des instrumentistes clés. Là-bas, le compositeur kosovar était artiste associé aux côtés de la plateforme européenne de création artistique en espace public au sein du projet « (Un) Common Spaces ».

La pollution de l'air sera décomposée à travers les sons du travail de Rudi.

"Le deuxième ouvrage de ce cycle porte sur l'air - pollution de l'air et est une œuvre pour accordéon. Avec l'accordéoniste Margherita Berlanda, nous étions il y a une semaine en résidence artistique à Milan, plus précisément à 'BASE Milano' en Italie. Avec Margherita, nous avons beaucoup travaillé sur les derniers détails avant la présentation de l'œuvre", a déclaré l'auteur de l'œuvre, Donika Rudi, célèbre pour ses œuvres électroacoustiques.

Avec la même formation que dans la première œuvre du cycle, "Lamentation de l'Air" a également été travaillée. Le texte de la pièce a été écrit par Doruntina Basha, tandis que Hana Zeqa a conçu les costumes. L'œuvre achevée paraît dans l'édition de cette année de "HAPU", en août de cette année.

Le deuxième ouvrage de ce cycle explore le thème de l'air et de la pollution de l'air, en abordant spécifiquement le thème du changement climatique et des nouvelles expériences.  audio pour la communauté sourde. Air (Lament of the Earth) a été travaillé avec la même équipe, tout comme dans la première partie", a déclaré Rudi, qui a également apprécié l'accordéoniste italien qu'elle a rencontré lors de sa résidence à Milan.

Italiania Berlanda se distingue par son courage d'artiste et sa merveilleuse performance avec des éléments théâtraux.

Aujourd'hui encore, alors que les dernières touches viennent d'être achevées, les travaux ont assuré la pénétration du message sur la scène internationale. Donika Rudi, l'auteur de l'œuvre, a annoncé qu'après la première en Belgique et au Kosovo à "HAPU", l'œuvre sera également présentée dans le cadre du festival international "ReMusica", qu'elle dirige, puis voyagera également en Italie, à Milan en novembre et à Pergine en mai de l'année suivante.

Le changement climatique est l'une des priorités de Rudi en tant que compositeur. Elle a déclaré qu'elle travaillait à l'exploration de nouvelles façons d'expérimenter la musique, car elle croit profondément que tout le monde peut le faire sous n'importe quelle forme. Ce que la communauté sourde va expérimenter à travers la langue des signes. Il est aveugle à cause des sons. D’autres verront à travers la performance.

"En tant que compositeur de musique électroacoustique et acousmatique, j'ai toujours été profondément connecté au son, notamment aux sons quotidiens qui nous entourent. En m'immergeant dans un monde de textures différentes, j'ai porté une attention incroyable à toutes ces couches, textures sonores, qui nous entourent. Mon processus de travail commence par la compréhension de ces différences et se poursuit par l'exploration et la construction de nouvelles textures jusqu'à la création de l'œuvre", a déclaré Rudi, compositeur spécialisé dans la musique acousmatique et électroacoustique.

Son travail s'étend des compositions acousmatiques, de la musique pour le film, la danse, le théâtre aux installations et performances multimédias. Depuis 2010, elle travaille comme directrice artistique du festival international de musique au Kosovo « ReMusica », tout en  depuis 2022, elle travaille comme coordinatrice de projets au sein de "EFFEA - Fonds européen des festivals pour les artistes traitant des questions d'urgence au sein de l'Association européenne des festivals - EFA.

La musique acoustique, dans laquelle elle se consacre depuis deux décennies, revêt pour elle une grande signification. Il dit qu’il ne s’agit pas seulement des sons et de la narration de l’œuvre.

"Sa présentation nécessite des conditions particulières et une écoute très spécifique, ce qui est rendu possible grâce à l'acousmonium ou orchestre de haut-parleurs comme on l'appelle souvent. Grâce à cette technique et à l'interprétation de l'œuvre, nous parvenons à transmettre aux auditeurs une dimension complètement nouvelle, en aidant le pouvoir de notre imagination et de notre visualisation", a déclaré le compositeur Rudi, affirmant que de ce point de vue, la curiosité l'a poussée à arriver à connaître plus profondément avec l'expérience de la musique. Surtout avec son expérience auprès de la communauté des malentendants. Il y avait trouvé l'inspiration pour composer.

"C'était très intéressant pour moi de mieux comprendre leurs expériences, car l'expérience musicale peut certainement être ressentie de différentes manières et la perception peut être différente. J'avais beaucoup de questions, mais j'étais toujours timide quant à la manière de les aborder et de les articuler sans provoquer de malentendu. Pendant un an, j'ai beaucoup lu et j'ai également découvert de nombreux compositeurs et musiciens malentendants qui m'ont inspiré", a déclaré Rudi dans une réponse écrite à KOĖN.

Rudi, depuis 2010, est également membre de la Fédération Belge de Musique Electroacoustique. Il étudie la composition au Conservatoire de Genève et continue en Belgique à composer de la musique acousmatique.

Son but est de transmettre des émotions à travers le mouvement, la danse et bien plus encore, à tous les publics sans distinction.

"Mon objectif avec ce cycle est de transmettre des émotions et des expériences sonores à travers des mouvements, de la danse et ce que l'on peut appeler du théâtre "visuel vernaculaire" ou physique avec des éléments de poésie et des prix, pour la communauté des malentendants. L'objectif essentiel de ce cycle est l'élaboration du thème du changement climatique et des expériences sonores pour la communauté sourde", a déclaré la compositrice Donika Rudi.

Son œuvre précédente, "Mourning the Earth", a été accueillie en Belgique par le "Oortreders Festival", un événement de trois jours où l'art et le son vivent dans les bois du Limbourg. De même, l'œuvre significative de Rudi a été créée en avril de cette année, lors des "Journées de la Musique Belge" à Eupen, en Belgique.

Avec l'interprétation de la soprano Kaltrina Miftari, le texte de Doruntina Basha et la langue des signes et les mouvements d'Agnes Nokshiqi, "Vajtimi i tohki" était aussi devenu une adresse pour ceux qui ressentent, même s'ils ne parlent pas, et qui remarquent , mais je ne vois pas. Même par indifférence à l'égard de ce qui les entoure.

En août de l'année dernière, sa pièce acousmatique "Ode to Life" a été présentée dans le cadre du festival "Theater Op de Markt" à Hassel, en Belgique, où elle est apparue pour la 12e fois.