Culture

Les académiciens d'Albanie s'engagent à améliorer la qualité des publications scientifiques

A l'Académie albanaise des sciences, le président de cette institution, l'académicien Skënder Gjinushi, a rencontré les rédacteurs en chef des revues albanaises. L'académicien en chef Gjinushi a présenté les mesures proposées par le groupe de travail constitué pour évaluer la situation actuelle et concrétiser les changements nécessaires pour l'entrée des revues académiques dans la communication scientifique internationale, leur indexation selon les normes requises, le fonctionnement de des conseils d'édition et des éditeurs scientifiques, le respect de règles procédurales transparentes, qui visent essentiellement à accroître la qualité de la recherche et des publications scientifiques.

"Le groupe de travail présentera prochainement des propositions d'évolution de la réglementation existante, des lignes directrices pour structurer les articles conformément aux exigences internationales d'indexation, des recommandations pour le choix des plateformes d'application possibles, le choix d'un système unique de références, la régulation de la périodicité, des rapports entre éditeurs et auteurs, chercheurs locaux et étrangers", peut-on lire dans le communiqué. Il y est écrit que l'académicien Gjinushi a annoncé que plusieurs mesures seraient mises en œuvre rapidement, selon un calendrier approuvé, parmi lesquelles la publication numérique des revues sur des pages dédiées, le choix d'une plateforme anti-plagiat, l'application du contrôle secret, la réglementation de rapports éditoriaux-auteurs, renouvellement des comités de publication et autres.

"Certaines revues, comme 'Studia albanica', 'Albanian Studies' et 'AJNTS', tentent d'être indexées rapidement au niveau international, tandis que d'autres revues progressent dans l'enregistrement interne conformément à la réglementation approuvée", aurait déclaré Gjinushi.

Les rédacteurs en chef ont fait part de leurs préoccupations concernant le processus difficile de transition vers l'ère de l'édition numérique, notamment la nécessité d'enregistrer une maison d'édition numérique universitaire.