LA VIE

Les habitants de Samadrexha placent des drapeaux dans le quartier du policier assassiné Afrim Bunjaku

A l'occasion de la glorieuse épopée de l'Armée de libération du Kosovo, l'équipe de l'émission "JETA" s'est rendue dans le village du policier assassiné au nord, Afrim Bunjak.

Sa famille a accueilli l'équipe dans la maison du défunt.

Qazim Bunjaku, le fils de la grand-mère du policier Bunjaku, se souvient avec tendresse de sa silhouette, car il a mentionné qu'il était un homme aimant et travailleur.

"Il aimait beaucoup l'uniforme et le pays", explique Bunjaku.

Pour se souvenir de son héroïsme, les compatriotes ont placé des drapeaux nationaux et nationaux au début du quartier de la maison du défunt.

L'emplacement du village de Samadrexhe est à 10 kilomètres à la périphérie de Vushtrri.

Les habitants de ce village ont consacré le plus grand développement au sport, un domaine qui le distingue des autres agglomérations.

Une attraction particulière du village est le moulin de Samadrexha, vieux de 110 ans. Le propriétaire Selim Basholli et sa famille perpétuent encore aujourd'hui le travail dans ce moulin. Il dit que les émigrants sont réguliers dans la mouture de ce moulin.

"Nous aimons vivre dans notre village, nous avons toutes les conditions dont nous avons besoin", disent presque tous les habitants qu'il rencontre à Samadrexha, car selon eux, les conditions de vie ne manquent pas.

Contrairement à de nombreuses localités où les écoles sont complètement fermées, Samadrexha est animée par la voix des étudiants.

Afrim Bunjaku a été tué le 24 septembre par des paramilitaires serbes à Banjska i Zveçan, lors d'une attaque terroriste organisée. Suite à l'action ultérieure de la police, trois assaillants ont été tués, tandis que les autres ont pris la fuite.