LA VIE

Les archéologues retracent le village de six églises albanaises

Le village Kabash de la municipalité de Prizren était la prochaine destination de l'émission "JETA" de Kohavision.

L'équipe de l'émission a visité ce village transformé depuis des années en village touristique.

L'altitude du village dépasse les 1000 mètres.

C'est à cette hauteur que certains habitants ont construit des refuges de montagne, où ils passent leurs week-ends.

Il y a des années, les habitants avaient déménagé à Koriša et dans d'autres lieux de vie, comme le disaient les habitants de Kabashi.

Alors que l'équipe gravissait la route en direction de Kabashi, elle s'est d'abord arrêtée au Château du village, dont la hauteur offre une vue sur tous les villages environnants.

"C'est un endroit fixe qui nécessitait un fort pour l'observation", ont déclaré les habitants.

"Selon des sources archéologiques, ce château remonte à 3000 mille ans avant Jésus-Christ et a continué sa fonction jusqu'au XNUMXème siècle", a avoué l'habitant Rrahman Rexhaj.

Plus haut, la colline du village offre une vue magnifique.

Il existe de nombreux plans d'eau et de vieilles maisons où vivaient autrefois les habitants.

Rexhaj parle également de l'antiquité que l'on pense de son village natal.

"Kabashi a une histoire très ancienne. Pour la première fois dans les sources historiques, il est écrit au Ve siècle par un historien grec. Il a écrit qu'à la frontière entre l'Épire et la Macédoine, il y a un village appelé Kabash qui possède un château et des monuments historiques", a déclaré l'habitant.

Il y a aussi les ruines de l'unique école de Kabashi, où a été placée une plaque marquant le lieu de son existence.

Le dernier professeur qui a enseigné dans cette école a parlé de son fonctionnement et de la volonté de travailler qu'il avait pour contribuer au pays de sa naissance à travers sa profession.

Les habitants de Kabashi parlent également des six églises existantes dans le village, qu'ils disent être albanaises.

Le résident Qamil Ukaj dit que c'est l'envahisseur serbe dans les années 90 qui a tenté de les transformer en églises slaves en les peignant.