LA MODE

"Dior" fait venir des mannequins de l'underground

Kim Jones a déjà écrit son nom dans l'histoire de Christian Dior et au-delà. Son parcours à ce point en soutenant le travail de son ami Virgil Abloh avec qui il a profondément reconstruit le monde de la mode. Son implication créative a créé un nouveau luxe devenu monnaie courante.

Pour cette collection anniversaire, Jones l'a dirigée dans les moindres détails en expérimentant les collections précédentes de trois anciens créateurs de la marque : Yves Saint Laurent, Gianfranco Ferré et Marc Bohan. Ce qui a réuni ces idées, c'est le "cannage" de Christian Dior, une chaise faite de brins d'herbe. Ce sont les chaises sur lesquelles les invités se sont assis lors de sa première exposition de salon en 1947.

Aujourd'hui, ils étaient assis dans de grands blocs en forme de boîte de couleur grise.

Le défilé a commencé par un spectacle théâtral : la large piste était constituée de carreaux gris métallisé polis. Le show s'est ouvert avec une chanson d'Andrew Weatherall intitulée "Higher Than the Sun" et tous les mannequins sont sortis du podium, les tuiles se sont ouvertes comme une porte souterraine, ce moment à filmer avec les téléphones au-dessus.

Jones est également un excellent éditeur visuel. Il ornait des cardigans de pierres scintillantes, posés sur des costumes droits aux jambes longues, coupés haut. Les chaussures en coton avaient des motifs du parfum "Lady Dior". Les costumes étaient combinés avec des chemisiers aux couleurs vives.

L'imprimé léopard inspiré de la Mitzah Bricard de Dior a été reproduit sur des sacs et des tee-shirts. Ceux-ci étaient portés avec des pantalons de survêtement. Les couleurs vert et orange fluo ont ajouté une touche différente au défilé de mode.

Jones a déclaré au magazine Vogue : "C'est un collage de différents designers dans les archives exprimés dans la forme, la couleur, la texture et l'atmosphère." Mais, on peut dire librement que cette idée du designer était beaucoup plus modernisée.