LE MONDE

L'Egypte poursuit les agents de voyages "frauduleux" du Hajj

pèlerinage

Photo : Presse associée

Le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly, a ordonné samedi la suspension de la licence de 16 voyagistes et l'inculpation de leurs dirigeants pour avoir facilité illégalement le voyage des pèlerins à La Mecque. Cette décision est intervenue après que de nombreux pays ont signalé plus de 1.100 XNUMX décès lors du hajj de cette année, principalement dus aux températures élevées. 

Des diplomates arabes ont déclaré cette semaine à l'AFP que l'Egypte avait enregistré 658 morts et que 630 des victimes étaient des pèlerins non enregistrés. 

Le Premier ministre a exigé que le montant des amendes dont seront punis les dirigeants soit distribué aux familles des victimes. 

Vendredi, un haut responsable saoudien a déclaré que son pays avait bien géré le pèlerinage. L'Arabie saoudite autorise les pays à envoyer des pèlerins via des quotas déterminés en fonction de la taille de la population, et dans les pays à fort intérêt, les individus sont sélectionnés par loterie. 

Cependant, en raison des prix très élevés, de nombreux pèlerins partent sans permis, même s'ils risquent d'être arrêtés et expulsés. 

Ce voyage illégal, qui peut faire économiser des milliers d'euros aux pèlerins, est devenu de plus en plus célèbre depuis 2019, lorsque l'Arabie saoudite a commencé à délivrer des visas touristiques généraux et a ainsi facilité l'entrée dans ce pays./REL