LE MONDE

La deuxième personne est décédée du virus mpox en Afrique du Sud

Illustration

Illustration

Photo : Presse associée

Une deuxième personne est décédée du virus mpox en Afrique du Sud, a annoncé jeudi le ministère de la Santé.

Le deuxième décès survient moins de 24 heures après que l’État a signalé le premier décès dû au virus, rapporte la BBC.

Les deux hommes, âgés de 37 et 38 ans, ont été testés et sont décédés des suites du virus, a déclaré le ministre Joe Phaahla.

Phaahla a déclaré que six cas avaient été enregistrés dans le pays cette année, deux dans le Gauteng et quatre dans le KwaZulu-Natal. Les cas ont tous été classés comme graves et ont nécessité une hospitalisation.

Tous les hommes diagnostiqués étaient âgés de 30 à 39 ans et n’étaient pas allés dans d’autres pays.

La variole du singe, anciennement appelée variole du singe, est une infection virale qui se transmet par contact étroit.

Les premiers symptômes comprennent de la fièvre, des maux de tête, un gonflement, des maux de dos et des douleurs musculaires.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une urgence de santé publique en raison d'une épidémie de mpox en 2022. Bien que cette situation ait pris fin l'année dernière, de faibles niveaux de cas sont toujours signalés dans certains pays.