LE MONDE

Le Brésil retire son ambassadeur d'Israël

Luiz Inácio Lula da Silva

Luiz Inácio Lula da Silva

Photo : Presse associée

Le Brésil a rappelé mercredi son ambassadeur en Israël après des mois de tensions entre les deux pays à propos de la guerre à Gaza, marquant les dernières répercussions d'une nation sud-américaine sur la campagne militaire israélienne dans le territoire palestinien.

Cette décision a été annoncée dans le journal officiel du Brésil, rapporte AP.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré qu'aucun message officiel n'avait encore été reçu du gouvernement brésilien à ce sujet. Cependant, à la suite d'informations médiatiques, le chargé d'affaires brésilien a été convoqué jeudi au ministère pour une réunion.

Le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a fréquemment critiqué l'offensive israélienne à Gaza, qu'il a comparée à l'Holocauste plus tôt cette année. 

Cela a conduit le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, à convoquer l'ambassadeur du Brésil, Frederico Meyer, au musée national de l'Holocauste à Jérusalem pour le réprimander publiquement.

L'action de mercredi représente une escalade et un déclassement diplomatique, l'ambassade du Brésil en Israël se retrouvant sans ambassadeur. 

Selon un responsable du ministère brésilien des Affaires étrangères, qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat, le départ de mercredi intervient en réponse à l'humiliation de Meyer par le plus haut diplomate israélien.

Meyer a déménagé à Genève et rejoindra la mission permanente du Brésil auprès des Nations Unies et d'autres organisations internationales.