LE MONDE

L'OMS déclare pour la première fois que le COVID-19 s'est propagé par voie aérienne

Covid-19

L’Organisation mondiale de la santé et environ 500 experts ont convenu pour la première fois que le COVID-19 se propage par voie aérienne, rapporte Reuters.

L'agence de santé des Nations Unies basée à Genève a publié jeudi un document technique sur le sujet. Selon l'agence, la publication de ce document est le premier pas vers des études pour la prévention de la transmission de maladies nouvelles ou existantes par voie aérienne, ainsi que pour les futures menaces de pandémie.

Selon le document, la description « aéroporté » peut être utilisée pour les maladies infectieuses où le principal mode de transmission implique la propagation de l'agent pathogène dans l'air.

Près de 500 experts ont contribué à la définition, parmi lesquels des physiciens, des professionnels de la santé publique et des ingénieurs, dont beaucoup étaient en désaccord sur le sujet par le passé.

Au début de l’année 2020, environ 200 scientifiques se sont plaints publiquement du fait que l’OMS n’avait pas averti la population du risque de propagation du virus par voie aérienne. Cela a conduit à la mise en place de mesures telles que le lavage des mains, au lieu de se concentrer sur la ventilation des espaces, ont-ils soutenu.