LE MONDE

Les dirigeants européens promettent leur soutien à l’Ukraine à l’occasion du deuxième anniversaire de l’invasion russe

Le chancelier allemand Olaf Scholz, le Premier ministre britannique Rishi Sunak et le président français Emmanuel Macron se sont engagés à soutenir davantage l'Ukraine dans des commentaires marquant le deuxième anniversaire du début de l'invasion russe.

La Russie a lancé une invasion à grande échelle de l’Ukraine le 24 février 2022. Cependant, l’invasion à grande échelle ne s’est pas concrétisée, mais l’Ukraine a récemment subi l’une des défaites les plus importantes de la guerre, perdant le contrôle de la ville d’Adviivka.

Scholz a déclaré que la Russie non seulement attaque l’Ukraine, mais « détruit également la paix en Europe ».

"Et nous, l'Allemagne et l'Europe, faisons davantage - et nous devons faire toujours plus - pour pouvoir nous défendre efficacement. Prévention, préparation défensive – je sais que ce sont des mots inhabituels de la part du chancelier allemand. Des mots que nous, en Allemagne, n'avons pas utilisés depuis si longtemps qu'ils ont presque été oubliés", a déclaré Scholz, garantissant une aide à l'Ukraine si nécessaire.

Pendant ce temps, Sunak a déclaré que la tyrannie russe ne triompherait jamais.

"En ce sombre anniversaire, nous devons réitérer notre détermination. C’est le moment de montrer que la tyrannie ne triomphera jamais et de dire une fois de plus que nous serons aux côtés de l’Ukraine aujourd’hui et demain. Nous sommes prêts à faire tout ce qu'il faut, aussi longtemps qu'il le faudra, jusqu'à ce que (l'Ukraine) gagne", a-t-il ajouté.

Londres, qui est l'un des principaux soutiens de Kiev, a récemment annoncé une augmentation de son aide militaire à l'Ukraine, qui pour 2024/2025 atteindra 2.9 milliards d'euros.

Macron a prévenu samedi son homologue russe Vladimir Poutine que le soutien de la France à l'Ukraine "ne faiblira pas" et qu'il "ne doit pas s'appuyer sur la fatigue des Européens".

"Deux ans de guerre. Battus et blessés, mais toujours debout. L’Ukraine se bat pour elle-même, pour ses idéaux, pour notre Europe. Notre engagement envers elle ne faiblira pas. La Russie du président Poutine ne doit pas compter sur une quelconque lassitude des Européens. L’issue de cette guerre sera décisive pour les intérêts, les valeurs et la sécurité européens. La France est et restera aux côtés de l'Ukraine et du peuple ukrainien", a déclaré Macron.