LE MONDE

La Corée du Sud interdit la consommation de viande de chien

La Corée du Sud a interdit par la loi l'abattage et la vente de viande de chien.

La BBC a rapporté mardi que la loi vise à mettre un terme à la pratique séculaire de la consommation de cette viande, jusqu'à ce que l'intérêt pour cette viande ait considérablement diminué ces dernières années.

Selon la loi, l'élevage ou l'abattage de chiens destinés à la consommation seront interdits, ainsi que la distribution ou la vente de viande de chien. Les personnes reconnues coupables de ce délit risquent la prison.

La nouvelle législation entrera en vigueur dans trois ans, donnant aux agriculteurs et aux restaurateurs le temps de trouver d’autres sources d’emploi et de revenus.

Ils devront élaborer un plan pour supprimer la viande de chien du menu.

Le gouvernement a promis de soutenir pleinement les éleveurs de viande canine, les bouchers et les restaurateurs dont les entreprises seront contraintes de fermer, bien que les détails des compensations qu'ils recevront n'aient pas été divulgués.

Selon les statistiques gouvernementales, la Corée du Sud compte environ 1,600 1,150 restaurants de viande canine et 2023 XNUMX élevages canins en XNUMX.

Le ragoût de viande de chien, appelé « boshintang », est considéré comme un mets délicat parmi certains Coréens âgés, mais cette viande n'est plus populaire parmi les jeunes.