LE MONDE

Le Père Noël revient au temps de l'inflation

Père Noël - inflation - USA

L'inflation a emporté même le pain du Père Noël. Beaucoup d'entre eux sont plus âgés, ont des revenus fixes et parcourent de longues distances pour porter le costume rouge. Ils dépensent beaucoup d'argent pour leurs costumes et autres vêtements

Ne cherchez pas de barrières en plastique ou de bancs au loin lorsque vous visitez le Père Noël cette année. Il est revenu au style pré-pandémique, mais son esprit est sur des problèmes sérieux.

Le site Web d'arrangement du père Noël HireSanta.com a connu une augmentation de 30% de la demande cette saison de Noël par rapport à l'année dernière après avoir perdu environ 15% de ses artistes retraités pendant la pandémie.

Il possède une base de données de plusieurs milliers de Pères Noël avec des concerts dans le magasin phare de Bloomingdalet à New York, dans diverses propriétés Marriott et dans d'autres lieux à travers les États-Unis. La plupart des clients d'Allen sont redevenus des enfants et ne voient plus le COVID-19 comme un gros problème, a-t-il dit, mais le Père Noël peut choisir de porter un masque.

L'inflation a emporté le pain du Père Noël

Une autre grande agence du Père Noël, Cherry Hill Programs, est de retour aux numéros de réservation pré-pandémiques pour ses quelque 1.400 600 Pères Noël travaillant dans plus de XNUMX centres commerciaux et autres lieux cette année, a déclaré la porte-parole Chris Landtroop.

"Je ne peux même pas expliquer à quel point nous sommes ravis de voir les sourires de tout le monde partout cette saison sans que rien ne couvre ces beaux visages", a-t-elle déclaré.

Les Pères Noël de Cherry Hill sont également libres de porter des masques, a déclaré Landtroop.

Parmi les célèbres Pères Noël, y en a-t-il qui continuent à garder leurs distances ? Il n'y aura pas de visites sur les genoux du Père Noël dans le magasin phare de Macy's à Herald Square à New York. Le Père Noël est assis derrière son bureau.

Plusieurs pères Noël qui sont restés à la maison ces deux dernières années en raison de problèmes de santé sont revenus au jeu ho ho ho, mais Allen essaie désespérément de combler sa place avec de nouveaux artistes.

L'inflation a emporté même le pain du Père Noël. Beaucoup d'entre eux sont plus âgés, ont des revenus fixes et parcourent de longues distances pour porter le costume rouge. Ils dépensent beaucoup d'argent pour leurs costumes et autres vêtements.

"Nous facturons un peu plus nos clients et nous payons également un peu plus nos pères Noël", a déclaré Allen.

Image(s)

diversité

Les réservations pour de nombreux pères Noël ont été faites des mois à l'avance et certaines ont fonctionné toute l'année. Les pères Noël d'Allen gagneront entre 5.000 12.000 $ et XNUMX XNUMX $ pour la saison.

Cependant, ils ont déclaré à l'Associated Press qu'ils ne sont pas préoccupés par le coût. Ils ne sont pas dans la profession de Père Noël pour gagner de l'argent, mais ils le font par pure joie.

Allen et d'autres agences font face à de plus en plus de demandes de pères Noël inclusifs, tels que des artistes noirs, sourds et hispanophones. Allen a aussi un surnom pour les appels téléphoniques.

"Avoir un enfant qui ne peut pas comprendre que je suis une femme est en quelque sorte le plus grand compliment car cela signifie que je rends justice au Père Noël."

À la mi-novembre, Rickard avait plus de 100 concerts programmés, via Hire Santa et d'autres moyens.

"Beaucoup de gens se parlent, dit-elle. Hé, tu as vu la lune ?"

Rickard paie environ 175 $ de l'heure en tant que Père Noël, selon le travail, et fait don de tout son argent, à l'exception du carburant, à des œuvres caritatives. Et sa barbe ? Cheveux de yak.

La barbe blanche soigneusement entretenue d'Eric Elliott est remarquable. Lui et sa femme, Moeisha Elliott, sont devenus professionnels cette année après avoir assumé pour la première fois le rôle de bénévoles en 2007. Tous deux sont maintenant à la retraite.

Ils ont passé des semaines à l'entraînement officiel du Père Noël. Parmi les compétences qu'ils ont acquises figuraient la langue des signes américaine et d'autres moyens d'accommoder les personnes handicapées. Leur travail a consisté à se rendre dans des zones sinistrées avec Lone Star Santas, une organisation à but non lucratif basée au Texas, pour répandre la joie.

Les Elliotts, qui sont noirs, disent qu'entrer au premier rang du Père Noël en tant que professionnels pour la première fois et les clauses de couleur n'ont pas été faciles. Pour certaines personnes, Eric a dit : "Nous comprenons que nous ne sommes pas le Père Noël pour vous".

Les personnes en difficultés financières

L'expérience du Père Noël au Mall of America à Bloomington, Minnesota, est remplie de six Saint Nicks, dont deux noirs et le premier Père Noël asiatique. Les visites sont proposées en espagnol et en cantonais.

En faisant de petits travaux, y compris des visites à domicile, les Elliott ont vu à quel point les hausses de prix ont durement touché certaines personnes. Ils ont baissé leurs tarifs à des moments où ils ont l'impression que les gens ont du mal.

"Les gens ont aussi des problèmes avec la nourriture, mais ils ne veulent pas perdre l'expérience", a déclaré Eric. Parfois, dit-il, "Vous les rencontrerez et leur direz : 'Allez-y et restez forts.' Je sais que vous avez travaillé dur là-dessus'".

Pour les autres clients, les Elliott facturent entre 150 $ et 300 $ de l'heure.

Charles Graves, un rare Père Noël sourd professionnel de New Braunfels, au Texas, a déclaré par l'intermédiaire d'un interprète qu'il avait été inspiré pour faire pousser sa barbe et porter le costume en partie par des rencontres maladroites avec un Père Noël entendant dans son enfance.

"En tant qu'enfant, j'étais tellement excité de recevoir un cadeau, mais ensuite vous vous éloignez et il semble qu'il n'y ait aucun lien là-bas. Les enfants me regardent maintenant et se demandent, vous savez, comme s'il y avait un lien avec la culture sourde. Et je peux toujours m'identifier aux enfants qui écoutent", a déclaré Graves, un père Noël de 52 ans.

Graves, qui travaille dans une école pour enfants sourds, a également reçu une formation pour devenir le Père Noël. Il travaille à ce titre avec des traducteurs. L'entrée a été difficile et coûteuse, dit-il, mais "c'est quelque chose de vraiment, vraiment important pour moi".

Traduit par : Blerta Haxhiu