Arberi

Sylejmani : Aujourd'hui est le bon moment pour ouvrir le pont d'Ibri

Rrahman Sylejmani, ancien colonel de la police du Kosovo, a appelé les autorités à prendre la décision d'ouvrir le pont d'Ibri, au nord.

Il a déclaré jeudi dans l'émission "60 Minutes" de KTV que de nombreux gouvernements précédents lui avaient promis d'ouvrir le pont, mais Sylejmani a souligné que "c'est maintenant le meilleur moment pour l'ouvrir".

"Des gouvernements précédents ont tenté d'ouvrir le pont d'Ibri. Même s’il était ouvert, il ne pourrait pas rester un jour, maintenant avec la création d’une situation sous contrôle, il n’y a aucune difficulté à l’ouvrir. Aujourd'hui est le bon moment et il ne faut pas le reporter d'un instant, la circulation des personnes et l'ordre et l'État de droit signifient aussi la circulation des personnes", a déclaré Sylejmani.

Il a souligné que le nord du Kosovo prouve qu'il regorge d'armes, mais que "l'ordre et la loi augmentent chaque jour".

L'ancien colonel de police a souligné que la police du Kosovo devrait poursuivre ses activités pour l'établissement de l'État de droit, soulignant que les groupes criminels « ne sont pas entièrement présents sur le territoire du Kosovo ».

Banjska, pour Sylejman, est une zone libre, mais à la sécurité fragile.

"Aujourd'hui, vous pouvez vous rendre librement à Banjska, même si la situation est fragile. C'est comme le jour et la nuit aujourd'hui par rapport à il y a un an. Les citoyens ordinaires sont heureux que l'ordre public règne. Les citoyens serbes du nord sont également victimes de chantage de la part de groupes criminels. Le Nord est aujourd’hui plus sûr que d’autres régions, mais cette sécurité reste fragile une fois le dernier problème résolu, la question du Nord, qui est un problème politique. Certaines actions du gouvernement", a-t-il souligné.

L'ancien colonel de police a ajouté qu'il ne croyait pas que la KFOR ait négocié avec les assaillants de Banjska leur départ le 24 septembre, lorsque l'attaque armée a eu lieu.