Arberi

AAK accuse le gouvernement de ne pas travailler pour faciliter le vote de la diaspora

Besnik Tahiri - Heure Kadrijaj

Photo de : Driton Pacharada

L'Alliance pour l'avenir du Kosovo a accusé le gouvernement Kurti de ne pas s'efforcer de faciliter le processus de vote de la diaspora, comme le prévoit la loi sur les élections générales. Lors d'une conférence de presse mercredi, le chef du groupe parlementaire AAK, Besnik Tahiri, a qualifié la situation à cet égard de "scandale".

Selon lui, le gouvernement n'a pris aucune mesure pour permettre à la diaspora de voter par les boîtes aux lettres des ambassades. Il a déclaré qu'au lieu de 50 centimes par voix, la diaspora devrait payer 70 à 80 euros.

« Le vote à l'étranger de nos frères et sœurs de la diaspora continue d'être manipulé, empêchant la mise en œuvre de la loi sur les élections générales entrée en vigueur en juillet de l'année dernière. Cela fait 9 mois que cette loi est entrée en vigueur et aucune mesure n'a été prise pour permettre à nos frères et sœurs de voter selon cette loi. Jusqu’à présent, il n’existe aucune information, aucun accord interétatique permettant aux citoyens du Kosovo de voter à l’ambassade, comme le prévoit la loi. La nouvelle loi exige la création d'une boîte aux lettres où la diaspora pourra voter et ensuite ces votes, qui seraient payés avec 50 centimes, iraient dans cette boîte qui serait emballée par l'ambassade et gérée par la CEC afin que voter pour venir au Kosovo", a déclaré Tahiri.

Selon lui, pour AAK, cela "est un crime".

Il a déclaré que le Premier ministre Albin Kurti "a compris que la diaspora a compris qu'il a été trompé et il sait que le vote et le soutien des citoyens ne sont plus pour lui".

De son côté, le député de l'AAK, Time Kadrijaj, a déclaré que "c'est inquiétant parce que Kurti a reçu le vote populaire et plus de 90 mille voix de la diaspora".

"Trois années de gouvernement se sont écoulées et nous avons toujours la loi sur la diaspora à l'ordre du jour législatif chaque année. Et chaque année, cela ne se comporte pas bien. Je ne sais pas ce que promet M. "Kurti trompera les citoyens qui ont contribué à tous les processus", a-t-elle déclaré.

Tahiri a également déclaré que l'AAK ne soutient pas la dissolution de l'Assemblée, mais exige le limogeage ou la démission du Premier ministre Albin Kurti.

"L'alliance ne fait pas cela parce que c'est une tactique pour partir à la mi-juillet, quand elle pense avoir la diaspora ici et quand elle pense fuir les responsabilités de l'échec qu'elle a commis", a-t-il déclaré.