Arberi

Syla parle de trois mafias qui font obstacle aux lois en matière de santé

Blerim Syla, président de la Fédération des syndicats de la santé du Kosovo, a déclaré que les lois sur la santé au Kosovo ne sont pas adoptées à cause de "trois mafias qui entravent le travail".

Il a déclaré que la situation sanitaire au Kosovo est catastrophique.

"Nous avons la mafia de la drogue qui ne laisse pas passer la loi. La mafia des hôpitaux privés et la mafia des hôpitaux extérieurs à la région qui ne permettent pas que les lois soient votées et qui sont dans l’intérêt des citoyens. Le débat d'aujourd'hui (au Parlement) a été stérile", a déclaré Syla jeudi dans l'émission "Konfront" de KTV.

Selon lui, le gouvernement Kurti a promis beaucoup en matière de santé, mais n'a pas travaillé sur les lois.

Syla a souligné que la santé au Kosovo est « l'arène des gladiateurs » que, selon lui, tout le monde essaie de piller.