Arberi

Rama est vacciné avec la troisième dose: L'administration n'ira pas travailler sans vaccin

Le Premier ministre Edi Rama a été vacciné ce jeudi avec la troisième dose de rappel contre le coronavirus. Dans son discours aux journalistes, le Premier ministre a appelé tous les employés de l'administration de l'Etat à se faire vacciner, car un jour viendra où ils ne retourneront plus au travail.

"Les employés de cet État devraient être vaccinés car le moment viendra peut-être où il leur sera interdit d'aller travailler sans avoir la carte de vaccination en ligne et ne seront pas payés par les impôts des citoyens parce qu'ils ne veulent pas être vaccinés. Je dis à tous ceux qui ont à voir avec les espaces publics dans leur travail de se faire vacciner que le moment viendra peut-être où ils ne seront plus autorisés à entrer dans les marchés et les magasins, à tous ceux qui ont des magasins que le moment viendra peut-être où leur magasin sera fermé, et ainsi de suite pour tout le monde. Ce n'est pas parce que certains d'entre eux se soucient de leur santé et de celle des membres de leur famille. "Je ne comprends pas clairement ce qui se passe après la vaccination, encore plus aujourd'hui où le monde entier s'inquiète de la nouvelle variante, mais il est toujours certain que le vaccin protège", a déclaré Rama.

Rama a souligné qu'une décision peut être prise de ne pas autoriser toutes les personnes non vaccinées à entrer en Albanie.

"C'est certain que le vaccin protège, sauve la vie. Ceux qui sont vaccinés passent facilement la maladie, les non vaccinés finissent dans les griffes de la mort. Aujourd'hui, le message est clair. Nous suivons toutes les discussions avec le comité compétent et voyant ce qui se passe, la décision pourrait venir que quiconque viendra en Albanie devra montrer qu'il est vacciné et que les personnes non vaccinées ne seront pas autorisées à entrer ici », a déclaré Rama.

Il a en outre exhorté les gens à faire confiance à la science et non aux personnes délirantes sur Internet. Il a dit que le vaccin contre le COVID-19 ne vous protège pas de l'infection, mais de la mort.

"J'ai fait la troisième vaccination aléatoire aujourd'hui, parce que je ne comprends pas comment, au 21e siècle, on ne fait pas confiance à la science, mais à certaines personnes délirantes sur Internet. De l'Amérique à l'Australie, et ceux qui n'ont rien à voir avec l'humanité et la santé publique ont ouvert la bouche. C'est scandaleux et honteux, et au lieu de cela vous croyez en la science et aux faits, que le vaccin vous protège de la mort, que dire d'autre aujourd'hui. Nous avons fait de notre mieux pour ne pas alourdir psychologiquement et ne pas stresser les secteurs de la vie dans notre pays, nous devons être clairs sur une chose, nous ne pouvons pas laisser cette situation en libre circulation sortir là où il s'avère que nous portons la responsabilité », a-t-il lui dit./TCH/