Arberi

La CBK ne débloque pas d'assurance véhicule, mais de bonnes nouvelles sont attendues pour la diaspora

Photo : Driton Pacharada / KD

Le groupe "Marakli t kerreve" a annoncé avoir conclu un accord avec la Banque centrale du Kosovo concernant l'augmentation du coût de l'assurance automobile.

Le 22 novembre de l'année dernière, ce groupe a manifesté devant la CBK, où il a présenté plusieurs requêtes à cette institution. Mais, dit-il, avec le soutien dont ils disposaient, "il était impossible de réduire la hausse des assurances de 26.6%".

Le groupe a également souligné qu'il avait demandé à disposer d'un groupe de travail proche de lui, composé d'un avocat, d'un expert en assurances, d'un représentant de la société civile, qui aiderait volontairement le groupe à trouver la meilleure forme de secours, augmentant ainsi le coût. d'assurance, mais souligne qu'aucun des éléments ci-dessus n'a été notifié.

De plus, ce groupe affirme qu'il poursuivra le travail par lui-même.

Par ailleurs, le groupe "Marakli t'kerreve" affirme qu'après plusieurs réunions tenues avec le gouverneur de la Banque centrale, Fehmi Mehmeti, ils ont reçu un soutien pour faire avancer certaines questions qui, selon eux, allégeront le coût de l'assurance.

Parmi les points convenus, le groupe indique avoir convenu dans un premier temps d'une légère remise de 5%.

"Grâce à notre initiative et avec l'aide de M. Mehmeti, nous allons modifier le système Bonus - Malus, qui bénéficiera aux conducteurs, afin que les conducteurs qui ne causent pas d'accidents en bénéficieront également. Il est également prévu que l'assurance automobile soit considérée comme une assurance personnelle, par exemple en cas d'accident, la personne qui l'a provoqué, le coût de l'assurance lui sera transféré personnellement et non à la voiture. C'est là qu'on attend la possibilité d'acheter le malus, par exemple quand quelqu'un provoque un accident, il peut acheter le malus pour que le bonus ne diminue pas", souligne ce groupe, rapporte Koha.net.

En outre, le groupe "Marakli t-kerreve" dit que, d'après les discussions avec le gouverneur de la Banque centrale du Kosovo, ils s'attendent à ce que très bientôt nos citoyens franchissent la frontière entre le Kosovo et la Macédoine du Nord sans avoir besoin de carte verte.

Entre autres points, il y a la carte verte que nos compatriotes paient à chaque fois qu'ils entrent au Kosovo, et pour laquelle ce groupe dit qu'ils seront bientôt libérés de cette obligation.

" Même notre diaspora bien-aimée devrait être libérée très prochainement de la carte verte, car elle devrait trouver une modalité pour cette question, afin que notre diaspora puisse trouver une couverture d'assurance dans le cadre des polices d'assurance du pays d'origine, et ne pas avoir payer un supplément pour l'assurance automobile", souligne ce groupe.

En outre, le paiement de l’assurance par versements est envisagé comme une possibilité.

Le groupe "Marakli t kerreve" affirme finalement qu'il avancera sur de nombreux sujets, pour lesquels il dit qu'il informera le public à temps.